Abbaye d'Alspach Seyssel Grand Palais L'Asperge Délice Royal La Robe de Roberte

::.Seyssel

Exposition à Seyssel (Ain) aux «Ateliers de la poudrière» de juin à août 1997 et de juin à août 1998.

La jupe de l'ouvrière
Elle s'appelle Esther, Berthe, Marguerite, Céline, Alberte, Blanche, Antoinette, Félicie, Adélaïde, Maria, Jeanne, Marie, Jeannette ou Joséphine. Elle vient tous les jours travailler à l'usine «des mèches». Ses pensées, ses rêves, ses amours sont enfouis dans la mémoire. L'ouvrière ne raconte pas, n'écrit pas ce qui fut jours après jours, résignation et souffrance. Seuls, quelques secrets gravés sur les murs du grenier, mots d'amour qui permettent d'espérer:
«Je vous echtime, cha me plaît, oui je l'aime.»
«Amour toi que j'aime, souvenirs charmants.» ou trace d'existence Sittun Esther rentrée à l'usine le 27 août 1928 âgée de 12 ans.
L'artiste est à la recherche de cette mémoire oubliée, en imaginant, en interprétant. L'artiste associe, répercute, raconte par des chemins détournés. La jupe sculpture est un support pour inscrire les traces imaginaires ou réelles de ce monde silencieux.
La jupe garde toutes les marques, la poudre noire, la sueur, l'amour, la vie. Elle se feuillette comme les pages d'un livre.

Marie Pascale Deluen 1998

Visiter l'exposition

Plan du site Informations légales